Gardes et astreintes

 

L'an dernier nous avons lancé une enquête auprès des chefs de filière et des chefs internes des différentes villes pour faire un point sur le respect du repos de garde et du paiement des gardes et astreintes. Cette enquête sur tout le Languedoc-Roussillon nous a mis en évidence que dans 80% des cas, les astreintes et gardes s'inscrivent dans la légalité au niveau de la rémunération. Au niveau du respect du repos de garde, il est respecté dans la quasi totalité des gardes de médecine, d'urgence et d'anesthésie et réanimation, dans une majorité des gardes de spécialité médicale, et de façon moins fréquente en chirurgie. Le non respect du repos de garde est dans la majorité lié à l'impossibilité de certains services de tourner en effectif réduit, mais aussi au désir d'internes d'être présent sur leur repos de garde pour continuer la formation. Ceci pose bien sur des problèmes car un interne présent sur un repos de garde à l'hôpital n’est couvert par aucune assurance professionnelle en cas de faute (rappelez vous de la «  faute détachable du service »)

Cet état des lieux des gardes et astreinte aura été une bonne surprise car il a mis en évidence un respect important de la législation en la matière. Ce travail nous donne une bonne base pour enchainer sur la réforme du temps de travail des internes et l'application des temps de formation voulu par la nouvelle loi qui pose comme nous le savons tous un grand nombre de problème.

N’hésitez pas à nous faire part de vos situations dans vos services. Vos représentants au SILR continuent à travailler sur ces dossiers compliqués et prenant,  afin de toujours améliorer notre internat et notre formation !