Histoire de l'internat : Les fresques

Comme lors de chaque Newsletter, découvrez l’origine d’une tradition de l’internat montpelliérain. Cette fois-ci : les fresques de l’internat.

Elément décoratif essentiel de nos « salles de garde », les premières fresques décorent les salles de garde parisiennes dès le début du XIXème siècle. En revanche à Montpellier la trace de la première fresque date de 1944. Il s’agit de deux créations du célèbre peintre montpelliérain Georges Dezeuze, « Les chevaliers de la table ronde » pour la Villa Fournier de Saint-Eloi et « Dans le grand lit de la marquise » pour l’internat de l’hôpital Saint-Charles. Ces deux toiles, représentant un grand nombre de patrons de l’époque, ont été malmenées par des années de projection de nourriture jusqu’à être détruites.

Heureusement de nouvelles créations les ont succédées pour notre grand plaisir oculaire et vous pouvez les découvrir à la Colombière, Saint-Eloi et Lapeyronie. Sont représentés des patrons, des chefs, des internes et certains personnages fantasmés (souvent pour participer à une scène grivoise avec un des membres de l’internat). N’hésitez pas à demander à un ancien (de préférence orthopédiste à Lapeyronie et chirurgien viscéral à Saint-Eloi) qu’il vous donne les noms des personnes représentées !