Les commissions Inter-Chu

Le SILR a participé mercredi 23 avril dernier à la commission inter-CHU pour le semestre d’hiver 2014-2015. Fait inédit, il y avait au total 35 demandes pour partir, ce qui est supérieur au nombre habituel de demandes (notamment il existe un déséquilibre important entre les semestres d’été et d’hiver) et aux possibilités de financement, puisque ces postes sont payés à 100% par l’ARS (au lieu d’un financement partagé entre l’ARS et l’établissement pour la plupart des stages « classiques »).

L’occasion pour nous de rappeler les principaux critères qui sont utilisés pour classer les demandes et donner quelques conseils pour constituer un dossier « béton » !

Voici les principaux critères pris en compte pour juger les dossiers (rappelés par le Pr Le Quellec lors de la dernière commission) :

-dossier comprenant toutes les pièces demandées (exception faite des demandes pour des villes qui pratiquent la commission inter-CHU d'accueil et qui ne délivrent donc pas d'autorisation du directeur d'établissement avant l'acceptation du dossier en commission)

-ancienneté

-demandes préalables d'inter-CHU (ceux qui ont déjà été refusés étant prioritaires, alors que ceux qui ont déjà un inter-CHU ont moins de chances de partir) 

-qualité du projet pédagogique: étaient privilégiées les demandes dans un centre qui a des compétences ou pratiques différentes à celles de nos centres, les internes qui ont déjà un post-internat, les demandes à l'AP-HP (où parfois la liste d'attente est longue dans certains services et une seule opportunité est donnée à l'interne). Les dossiers qui étaient critiqués étaient ceux qui restaient très vagues, qui insistaient sur une compétence qui est déjà bien développée dans nos centres.

Voici donc quelques conseils basiques pour ceux qui envisagent de faire un stage en inter-CHU au cours de leur internat :

-anticiper : selon le service d’accueil et sa renommée, surtout à Paris et Lyon, il peut exister une liste d’attente d’internes souhaitant réaliser un stage inter-CHU. Il faut donc se prendre bien en avance pour la demande auprès du chef de service. De même, la liste de pièces nécessaires est longue et parfois difficile à obtenir. Pour avoir un ordre d’idée, le dossier doit être bouclé au moins 7 mois avant le début du stage, mais l’idéal est de commencer à s’en occuper un an à l’avance.

-privilégier le semestre d’été : c’est habituel, il y a moins de demandes pour le semestre d’été, l’ARS n’a donc pas de problème à financer tous les dossiers qui sont complets, même ceux jugés « plus faibles » (par exemple un interne qui n’est pas en dernière année d’internat, un interne qui a déjà effectué un stage inter-CHU,…).

-insister sur la lettre de motivation : en effet, en cas de concurrence entre deux dossiers similaires (même année, pas de départ préalable), la commission examine en détail la lettre de motivation. Quelques éléments qui sont appréciés : des projets concrets (par exemple, le fait de pouvoir valider la partie pratique d’un DIU, acquérir une compétence qui n’existe peu ou pas dans nos hôpitaux,…), un post-internat qui est déjà acquis, un soutien de la part d’un PU-PH,…

-prendre conseil auprès d’internes ou chefs ayant déjà fait un inter-CHU.